Histoire - CCE

DU COURS DE LA REINE AUX CHAMPS-ELYSEES

Les Champs-Élysées ne sont à l'origine, que des terrains marécageux et inhabités. Marie de Médicis décide d'y faire aménager au-delà du palais des Tuileries, le long de la Seine, une longue allée bordée d'ormes et de tilleuls : le cours la Reine, s'inspirant de la promenade florentine des Cascine, est ouvert en 1615.

Vers 1670, André Le Nôtre, jardinier de Louis XIV, est chargé de poursuivre l'aménagement de ces terrains. Celui-ci trace dans l'axe du pavillon central du Palais des Tuileries, depuis l'actuelle place de la Concorde jusqu'à l'actuel rond-point des Champs-Élysées-Marcel-Dassault, en direction de la montagne du Roule — qui se situait à l'emplacement de l'actuelle place de l'Étoile — une belle avenue bordée de terrains où sont aménagés des allées d'ormes et des tapis de gazon.

On l'appelle le Grand-Cours pour la distinguer du cours la Reine, ou encore la Grande allée du Roule, l’avenue de la Grille Royale (1678), l’avenue du Palais des Tuileries (1680). Le nom actuel des "Champs-Élysées" apparaît en 1694 mais n'est définitivement fixé qu'en 1709 comme en attestent les comptes royaux.

Ce nom est choisi d'après le terme mythologique "Champs-Elysées" (équivalent du paradis) probablement pour prendre le contrepied des origines marécageuses de l'avenue.

Histoire - CCE

LES AMENAGEMENTS DU XIXe SIECLE

Le 2 avril 1810, c’est par l’avenue, parée pour l’occasion d’un arc de triomphe factice, que la nouvelle impératrice des Français, Marie-Louise d’Autriche, fait son entrée dans la capitale.

Plus tard, le tsar de Russie Alexandre Ier, le roi de Prusse Frédéric-Guillaume III et le prince de Schwarzenberg prennent place dans une tribune dressée à proximité du Palais de l’Élysée pour assister au défilé des troupes alliées. Celles-ci bivouaquent dans les jardins qu’elles laissent dans un état déplorable.

Louis XVIII les fait réhabiliter et ouvre l’avenue Gabriel. Pour continuer l’aménagement, le préfet de la Seine fait affecter par une loi d’Août 1828 l’ensemble des jardins à la Ville de Paris : “Sont concédés à la ville de Paris, à titre de propriété, la place Louis XVI et la promenade dite des Champs-Elysées, telles qu’elles sont désignées au plan annexé à la présente loi, y compris les constructions dont la propriété appartient à l’Etat et à l’exception des deux fossés de la place Louis XVI qui bordent le jardin des Tuileries. Ladite concession est faite à la charge de la ville de Paris :

  1. de pourvoir aux frais de surveillance et d’entretien des lieux ci-dessus désignés ;
  2. d’y faire, dans un délai de cinq ans, des travaux d’embellissement jusques à concurrence d’une somme de deux millions deux cent trente mille francs au moins ;
  3. de conserver leur destination actuelle aux terrains concédés, lesquels ne pourront être aliénés en tout ou en partie ».

Histoire - CCE

Aujourd'hui

Les Champs-Élysées sont, de nos jours, une artère emblématique et un site touristique incontournable, avec ses boutiques, ses cinémas et ses théâtres, ses cafés et ses restaurants, ses monuments célèbres comme le Grand Palais ou l’Arc de Triomphe, ses jardins. L’avenue est aussi un lieu cher au cœur des français pour avoir accueilli les grands rassemblements populaires, à l’occasion d’événements historiques ou sportifs.

Chaque 14 juillet se déroule le défilé militaire de la fête nationale française. Les Champs-Elysées sont aussi le lieu d’arrivée de la dernière étape du Tour de France cycliste et le lieu de départ du Marathon de Paris.

Pour les fêtes de fin d’année, depuis 1980, les enseignes commerciales offrent au monde des Illuminations de Noël féeriques, sur plus de 2 kilomètres de long, organisées par le Comité Champs-Elysées.

Depuis 2007 ces Illuminations sont complétées par un imposant Marché de Noël, installé entre le Rond-Point et la place de la Concorde.

Chaque 31 décembre, tel un tremplin vers le futur, pendant la nuit de la Saint-Sylvestre les Champs-Elysées s’offrent à près d’un million de personnes qui viennent plonger dans l’espérance d’une nouvelle année heureuse.

Une large palette de loisirs attire les foules de toutes les nations. Parce qu’ils ont su s’adapter à leur époque, les Champs-Elysées sont aujourd’hui l’avenue phare et l’exemple d’une modernisation parfaitement maîtrisée.

La mission du Comité Champs-Elysées est de préserver le rayonnement de ce site unique qui reflète, plus que tout autre, le mouvement de la vie et du temps.